Please reload

Posts Récents

Transformer un « mauvais garçon » –l’histoire de Stéphanie

April 17, 2018

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un sujet délicieux que vous aimez toutes : le « mauvais garçon ».

 

Au fait, un mauvais garçon, ce n’est pas un mec à blouson de cuir et une cicatrice sur la joue.

Un mauvais garçon peut avoir toute sorte de look et d’apparence, mais il a la capacité de vous briser le cœur, de faire en sorte que vous vous sentiez aimée et chérie tout en REFUSANT d’être loyal, peu importe que vous le soyez ou non.

Sa personnalité passionnée vous met des papillons dans le ventre et il révèle chez vous des émotions d’une intensité inconnue jusqu’alors.

Il est excitant. Il est à fond. C’est un mauvais garçon. Il est terrible.

 

Voyons les choses en face : les mauvais garçons ne peuvent pas s’engager. Ils ne sont pas loyaux. Ils aiment séduire, ils sont émotionnellement intouchables, et ils peuvent garder certaines parties de leur vie entièrement secrètes. Ils ne savent pas vraiment comment faire pour être un bon compagnon de vie.

 

Voici une vérité toute nue qui vous permettra de mettre de l’amour dans votre vie, et qui vous permettra de ne pas mettre des mois et des années de votre vie dans le vide-ordure d’un « mauvais garçon ».

 

Peu importe que vous ayez connu beaucoup de mecs comme ça.

Peu importe qu’il rende votre vie intéressante.

Ou que vous pensiez « Mais moi, je peux être CELLE qui le fera changer ».

 

Voilà ce que vous DEVEZ savoir.

Vérité toute nue : vous devez lui donner LA chose qu’AUCUNE AUTRE FEMME ne lui a jamais donnée.

 

 

 

 

Laissez-moi vous raconter une histoire qui vous parlera.

 

Il était une fois une femme qui était en couple avec un homme qui se mettait à fuir dès qu’il s’était ouvert un peu plus à elle.

C’était comme un balancier : ils avaient un diner romantique au restaurant, puis ils faisaient l’amour de façon passionnée, puis il avait envie de partager quelque chose d’intime avec elle. Puis, le jour d’après, il disparaissait. Il l’ignorait.

Plus il refusait de répondre à ses appels, plus elle se faisait du souci, plus elle cherchait à découvrir quel était le problème. Elle était complètement perdue. Ils avaient une connexion intense, puis il coupait le contact.

Quelques semaines plus tard, il revenait avec des fleurs, et il s’excusait d’avoir des problèmes pour s’impliquer avec une femme.

Et le cycle recommençait.

C’était un cercle vicieux – plus il la voyait, plus elle lui mettait la pression pour savoir quel était le « problème », et plus il avait peur de perdre sa liberté.

Finalement, elle a appris que la solution consistait à lui montrer que tout allait bien s’il avait besoin d’air. Il a arrêté de se sentir pris à la gorge, il a appris qu’elle n’était pas là pour lui voler sa liberté et l’enfermer à double tour, et il a arrêté de la « gommer de sa vie ».

 

Voilà ce que peu de femmes savent : donnez-lui tout l’espace dont il a besoin, et il aura de moins en moins besoin de se retirer loin de vous.

 

Quand vous donnez de la liberté à un homme, vous ne lui donnez plus aucune raison de penser que sa liberté (et donc sa masculinité) est menacée.

 

Voici l’histoire de ma consultante Stéphanie.

 

Elle sortait avec un homme qui venait juste de lui expliquer (par SMS et d’une façon froide et un peu brutale) qu’il n’était pas vraiment « avec elle ».

Elle a utilisé ce que j’appelle la technique d’anticipation. Voilà comment ça marche :

Au lieu d’essayer et d’essayer encore de transformer votre « mauvais garçon » en conjoint idéal, concentrez-vous sur le fait de redevenir une femme sauvage et indomptable – la femme que lui devra faire l’effort d’avoir.

En d’autres mots, vous devez l’apaiser en lui donnant ce qu’aucune autre femme ne lui a jamais donné.

C’est ce qui fera qu’il ne pensera pas à vous comme « la femme qu’il aime bien ces temps-ci ». Il sera fasciné. Il sera accro. Il sera curieux de tout savoir de vous.

J’ai donné cette méthode à ma consultante Stéphanie, qui a choisi un « mauvais garçon » notoire, qui ne s’était jamais calmé pour aucune femme avant, et qui finalement l’a encensée de la tête aux pieds, qui a cessé de sortir tous les soirs, de draguer et de vivre en gros célibataire, POUR ELLE.

 

Voici comment faire : Au moment où vous vous amusez avec un homme, que vous flirtez un peu, que vous discutez… coupez-lui la parole et murmurez « J’ai adoré passer ce moment avec toi, mais j’ai des choses prévues et je n’aime pas faire attendre les gens. » Vous souriez. Et vous partez.

Il n’a pas besoin de savoir où vous allez. Ce qui est important, c’est de ne pas tout dire (avec qui vous serez, quand est-ce que vous reviendrez). Je veux qu’il panique un tout petit peu, et surtout qu’il puisse vous désirer.

Permettez-lui de se sentir juste un peu incertain à votre sujet. Il deviendra fou à l’idée de vous revoir.

 

Félicitations ! Maintenant que vous savez comment utiliser l’anticipation pour provoquer le désir d’un homme, je veux que vous sortiez cette semaine et que vous mettiez ça en pratique !

 

Soyez amoureuse,

Margot

 

Vous voulez recevoir plus d’amour de votre partenaire ?

Découvrez ici quelles sont les deux erreurs fondamentales qui l’empêche de s’investir totalement à vos côtés (que vous veniez de vous rencontrer ou que vous soyez en couple depuis des années !).

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square