Please reload

Posts Récents

Vous sentez vous comme une sorcière au milieu des Moldus ?

March 18, 2018

Si vous vous sentez un peu sorcière, ou un peu hippie, ou un peu guidée par votre intuition, il est probable qu’à un moment, vous ayez eu des soucis à parler avec des personnes plus terre à terre. Je rencontre dans mon travail beaucoup de personnes qui commencent à « sortir du placard » et qui ont peut de parler de ça à leur entourage.

C’est aussi ce que je peux vivre. J’ai du mal à expliquer que je fais des thérapies conjugales et que j’aide les gens également avec des lectures de tarot. C’est une route qui n’est pas facile. Je vais vous donner quelques trucs aujourd’hui pour vous aider à interagir avec vos amis, vos familles, vos connaissances.

 

Ne partez pas du principe que les Moldus vont vous juger.

 

C’est quelque chose que je dis souvent à mes consultants. La vérité, c’est que même les gens très terre à terre ont un peu de magie en eux et la plupart d’entre eux sentent votre énergie à vous. Si vous parlez avec eux en pensant qu’ils vous prendront pour une folle ou un fou, on verra que vous avez peu confiance en vous… et c’est à ce moment-là qu’on vous trouvera bizarre !

C’est pourquoi je pense qu’il est primordial de cultiver une bonne estime de vous-même par rapport à votre cheminement « magique ». Vous n’avez besoin de l’approbation de personne. Si les « Moldus » peuvent sentir que vous êtes mal à l’aise, ils peuvent aussi sentir quand vous avez confiance en vous. Si vous parlez avec eux en incarnant une énergie stable d’estime de vous, c’est ce à quoi ils réagiront. Ca ne veut pas dire qu’on approuvera toujours votre chemin, mais on comprendra au moins que vous êtes heureux comme ça, et si vous comptez pour ces personne, ça leur suffira sans doute.

 

 

 

N’essayez pas de « convertir » les gens autour de vous.

 

C’est un paradoxe intéressant : la plupart de ceux qui choisissent une voie magique, de près ou de loin, le font parce qu’ils cherchent à fuir les dogmes et les idées toutes faites. Et une fois qu’ils se sont fait leur idée sur ce que doit être leur spiritualité, ils essayent de convaincre d’autres personnes qu’ils sont sur le chemin de la vérité ! Si vous abordez quelqu’un de sceptique et que vous essayez de lui faire avaler votre système de pensée, vous allez sans doute finir par vous frustrer l’un l’autre. Comment vous sentez-vous quand quelqu’un essaye de vous convaincre qu’il a raison ?

Chacun a sa propre idée du monde, les sceptiques et les autres, et tout est parfait comme ça. Essayer de convaincre quelqu’un que vos croyances sont vraies, c’est gâcher votre énergie. Vivez et laissez les autres vivre.

 

Posez vos limites.

 

Vous choisirez parfois de ne pas parler de votre spiritualité à certaines personnes. Si vous sentez que ce n’est pas bon pour vous de révéler cette partie de vous, souvenez-vous que vous n’y êtes pas obligé. J’ai parlé à des « magiciens » qui avaient l’impression d’être inauthentiques s’ils ne parlaient pas à tout le monde de leur pratique. Je ne suis pas d’accord avec ça. Il ne s’agit pas d’être inauthentique, mais de poser des limites.

Vous n’êtes pas obligé de partager votre nature profonde avec tout le monde. Si vous sentez en vous qu’il vaut mieux garder cette part de vous à l’abri, devant n’importe qui, pour n’importe quelle raison, faites-vous confiance. Vous  ne devez d’explication à personne. Parfois, votre intuition vous dira d’être honnête avec telle personne sur cet aspect de vous. Parfois, votre intuition vous conseillera de garder votre spiritualité en lieu sacré et secret. Il n’y a que vous qui connaissiez la bonne approche selon le moment.

Si vous choisissez de partager votre cheminement, les Moldus qui sont proches de vous (vos vrais amis et des membres de confiance de votre famille) vous aimeront peu importe ce qu’ils pensent de la spiritualité. Ils ne comprendront peut être pas, et ils ne liront sans doute jamais le tarot, pas plus qu’ils ne pratiqueront des rituels pour la nouvelle lune. Mais s’ils vous aiment, ils vous accepteront tel que vous êtes.

Et pour ceux qui ont un vrai problème avec la spiritualité et qui en font une histoire personnelle, répétez après moi : posez vos limites.

Identifier vos limites et les renforcer demande de l’expérience et de la confiance en vous. Un exemple de limite que vous pouvez poser : vous pouvez ne pas être d’accord avec moi, mais je ne veux pas qu’on dise du mal de moi. Vous pouvez avoir des croyances différentes des miennes, mais je ne veux pas que vous disiez que mes croyances ne sont pas valables. Si une personne passe outre vos limites de façon répétée, il est temps de voir si vous voulez toujours d’elle dans votre vie.

 

Les sceptiques vivent leur vie de sceptiques.

 

Les Moldus vivent leur vie de Moldus de façon très investie, et la plupart d’entre eux ne pensent pas à vivre autrement. La plupart d’entre eux ne feront pas attention à vous. Je vous dis ça parce que si vous commencez à vous ouvrir à votre propre spiritualité, vous vous demandez peut-être ce qu’on va penser de vous, ce que les gens vont dire, comment ils vont réagir. Dans les faits, la plupart des gens n’y pensent simplement pas, et ils vivent leur propre vie selon leurs propres croyances.

Pour le meilleur et pour le pire, nous sommes tous au centre de notre propre histoire, et c’est très libérateur de se souvenir que la plupart des gens ne pensent en fait pas à vous.

 

Acceptez la curiosité des autres.

 

La plupart des gens ne sont pas aussi étroit d’esprit que ce que vous pensez ! Je parle à de plus en plus de monde de mes différentes pratiques, et la réaction la plus courante, c’est la curiosité. La plupart des gens ne connaissent pas grand-chose au tarot, aux rituels, aux chemins spirituels possibles, et ça leur donne envie de poser des questions et de se faire une idée sur le sujet. Vous pourriez rencontrer des personnes dont la magie est endormie en eux, et qui, en vous écoutant parler, auront envie de se réveiller.

 

Si vous avez envie de partager cet article, ça me ferait vraiment très plaisir!

 

Margot

 

 

Vous voulez connaitre la carte de votre année ? –Comment la calculer et ce qu’elle signifie ?

C’est ici !

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square