Please reload

Posts Récents

L’art perdu de présenter des excuses (et comment bien s’y prendre à chaque fois)

October 16, 2017

Nous avons tous été blessé par notre partenaire. Nous l’avons blessé aussi. Que ça ait été intentionnel ou accidentel, ça fait toujours mal. Parfois, cela engendre une perte de confiance temporaire. D’autres fois, cela engendre des cicatrices, des disputes et des dommages irréparables dans le couple.

En tant que thérapeute conjugal, j’ai été témoin trop souvent des douleurs et des blessures causées par nos propres erreurs et ceux de nos partenaires. Quand j’aide mes consultants à transformer leur relation, je ne perds jamais de vue que ce qui fait souvent le plus mal, c’est le manque de remords, de regrets, de compréhension et de reconnaissance de ses erreurs, chez celui qui a blessé l’autre.

Si vous vous souvenez avoir été blessé, qu’est-ce qui vous a fait le plus mal ? La faute elle-même, ou le manque de compréhension de l’autre, et de ne pas avoir reçu de vraies excuses ?

 

Pour la plupart des gens, il s’agit de la seconde option.

 

Nous devons nous y faire : nous allons être blessé et nos allons blesser notre conjoint. C’est inévitable. Si nous en sommes conscients, pourquoi sommes-nous si nombreux à ne pas vouloir prendre nos responsabilités et à ne pas nous excuser ?

En fait, présenter ses excuses, c’est un art. Ce n’est pas instinctif. C’est quelque chose qu’on apprend –de préférence de nos parents- en grandissant. Si vos parents ne savaient pas bien demander pardon, ou ne s’excusaient jamais, vous aurez sans doute du mal à le faire aussi. Personne ne vous a montré à quoi ressemblait le fait de regretter vos actes.

D’autre part, nous visons dans un monde où le pouvoir a une grande importance. Nos sociétés valorisent l’influence, la perfection et l’amélioration constante. Les gens ont tendance à associer le fait de s’excuser avec la vulnérabilité émotionnelle et la vulnérabilité émotionnelle avec la faiblesse.

 

Mais c’est faux !

 

Nous avons tous nos défauts Nous faisons tous des erreurs. Ca ne fait pas de nous des faibles. C’est ce qui fait de nous des êtres humains. Notre capacité à prendre nos responsabilités et à demander pardon est indispensable au bonheur et à la longévité de notre couple.

Les vraies excuses augmentent l’empathie de la personne qui a été blessée et lui permet de pardonner à l’autre. L’empathie est le chemin du pardon. Des excuses présentées du fond du cœur ont le pouvoir de guérir, et finalement, de changer la vie. Elles sont fondamentales quand il s’agit de construire une relation durable et significative.

 

 

 

Voici comme présenter des excuses qui ont du sens :

 

1. Soyez sincère.

Quand vous vous préparez à demander pardon, quelles sont vos intentions ? Le seul moment où vos excuses sont valables, c’est quand vous éprouvez un vrai remord. Ne vous excusez pas parce que vous pensez que c’est ce qu’on attend de vous.              Vous sentez peut-être une pression des autres, mais évitez vraiment de vous excusez si vous sentez que c’est forcé.

La personne auprès de qui vous vous excusez sentira que vous êtes peu sûr de vous, et sa confiance continuera à s’effondrer. Si vous n’êtes pas sûr à 100 % de vous excuser parce que vous regrettez ce que vous avez fait, ne le faites pas encore. Attendez d’être sincère, peu importe le temps que ça vous prendra.

 

2. Soyez honnête et vulnérable.

La vulnérabilité, c’est oser se montrer et être vu par les autres. C’est quelque chose qui peut être grandement récompensé et qui entraine des relations plus profondes et vraies.

Cela peut aussi conduire à du rejet, et c’est ce qui rend la vulnérabilité si effrayante ! Si vous vous excusez, faites le avec ouverture et honnêteté, permettez à vos émotions de ressortir, afin d’être vu et compris par votre partenaire.

 

3. Admettez votre erreur.

Prenez la responsabilité de vos actions et admettez avoir commis une erreur, ou transgressé quelque chose. Dites clairement ce que vous avez fait. Oui, ça fait peur. Ca fait honte. Mais ça vaut vraiment le coup.

 

4. Expliquez pourquoi vous avez agi comme vous l’avez fait, et que vous comprenez que vous étiez dans l’erreur.

Il ne s’agit pas d’être confus en expliquant vos actions. Il s’agit d’expliquer ce qui s’est passé pour vous, ce qui a déterminé votre choix. Dites aussi que vous comprenez maintenant que ce n’était pas la meilleure option, et pourquoi. C’est la meilleure façon (et la seule) d’éveiller la compassion et l’empathie chez votre partenaire.

 

5. Commencez vos phrases par « Je ».

En parlant au partenaire qui a subi vos actions de façon négative, il peut être tentant de pointer du doigt les erreurs qu’il ou elle a fait aussi, ou même celles de quelqu’un d’autre.

Prenez soin de n’accuser personne pour les erreurs que vous avez commises. Faites des phrases qui parlent de vous plutôt que des autres, en commençant par « je ». Je vous donne quelques exemples :

 

J’ai fait ________ parce que ________.

Je me sens (je me suis senti) ________ quand ________.

Ce que je veux/ce dont j’ai besoin, c’est ________.

La prochaine fois, je vais ________.

 

6. Dites « je suis désolé ».

Est-ce que vous avez déjà été face à une personne qui tentait de s’excuser sans dire « je suis désolé » ? Si c’est le cas, vous savez à quel point ça peut être énervant. Et que ces excuses ne servent à rien. Des excuses efficaces contiennent toujours le fait de reconnaitre qu’on est désolé.

 

7. Proposez une réparation.

Maintenant que la partie la plus dure est faite (dire « je suis désolé »), vous allez proposer quelque chose pour résoudre le problème. La personne qui va vous pardonner a envie de savoir comment vous comptez remettre les choses en ordre pour reconstruire de la confiance et poursuivre votre route ensemble.

Dites ce que vous allez faire de façon différente la prochaine fois, pour éviter de retomber dans la même erreur.

 

8. Eviter d’insister pour que votre partenaire vous accorde son pardon.

Maintenant que vous avez fait votre travail, il vous faut simplement attendre.Ca peut être très dur.  Sur ce temps d’attente, lâchez prise sur votre culpabilité et sur votre désir d’être pardonné. N’imaginez pas la réponse idéale de votre partenaire, ou comment votre relation va évoluer.

Votre partenaire doit avoir le temps et l’espace nécessaire pour réfléchir et pour décider quoi faire. Laissez-le/la choisir.

Soyons clair : Il est probable que votre relation change. Vous aurez besoin de poser de nouvelles règles et de nouvelles limites. Votre partenaire peut avoir d’autres demandes ou questions. Faites un pas après l’autre. Pas la peine de se précipiter.

 

9. Souvenez-vous que vos excuses ne vous rendent pas plus faible. Au contraire.

Demander pardon ne vous rend pas faible ou moins bien que votre partenaire. Admettre nos fautes et présenter des excuses, c’est dur. Le chemin le plus facile, c’est de rentrer les épaules, de passer son chemin, et de ne rien faire du tout par rapport à votre erreur.

Reconnaitre et être responsable de vos fautes, et tenter d’offrir une réparation à l’autre, c’est prendre la voie la plus juste. C’est faire preuve de force, de courage, de compassion et de sagesse.

 

 

Je propose des séances de thérapies pour vous aider à sortir de vos impasses en tant que couple. Si vous avez envie de travailler avec moi et de prendre rendez-vous, je vous invite à visiter prendre contact.

 

J’espère que ces astuces vous aideront à vous excuser avec plus d’efficacité la prochaines fois que vous dépasserez les bornes.

 

Vous en avez marre que votre partenaire semble fuir votre couple ?

Trouvez pourquoi et quoi faire dans trois articles exclusifs pour comprendre votre partenaire et mieux vous en faire comprendre.

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square