Please reload

Posts Récents

7 étapes pour vous pardonner vos erreurs passées

June 5, 2017

J’ai échoué dans ma précédente relation de couple. Je me suis enferrée dans une situation qui me convenait de moins en moins.

Nos aspirations à tous les deux étaient de moins en moins compatibles, et de mon point de vue, c’était clairement lui qui voyait les choses de travers, et qui en arrivait à la limite de la maltraitance.

Nous avions trois enfants, une maison… il n’était pas évident pour moi de briser tout ça pour partir. Mais il a été clair, et ça très longtemps avec la « vraie » séparation, que j’avais pour projet de partir.

 

Un jour ma mère m’a demandé : « Est-ce que tout ce que tu as appris dans tes études en thérapie conjugale  t’aide dans ton couple actuel ? Et est-ce que si tu avais su tout ça plus tôt, est-ce que tu aurais sauvé ta relation précédente ? »

Ca m’a obligé à un minimum d’honnêteté avec moi-même :

  • Oui, mes expériences et mes formations accumulées font une énorme différence au quotidien avec mon mari.

  • Non, si j’avais été « armée » auparavant, je n’aurais pas tenté de sauver mon couple antérieur. Je n’avais aucune envie de faire l’effort de sauver cette relation, pour être honnête.

 

Il fallait donc bien que j’ouvre les yeux : tout n’était pas de « sa » faute. Je devais endosser ma part de responsabilité. Et donc ma part de culpabilité.

Je me sentais également souvent coupable, même en me mettant en couple avec mon mari actuel, d’être « partie », d’avoir brisé une famille, d’avoir imposé ça à mes enfants, et d’avoir fait du mal à mon ex. Tout en sachant que de toute façon, je n’aurais pas eu envie de changer quoique ce soit à mon choix.

 

J’ai dû me guérir de mon propre sentiment de culpabilité pour pouvoir vraiment évoluer, et me sentir responsable sans que cette responsabilité m’écrase.

 

 

 

C’est de ce sentiment de culpabilité que je voulais vous parler aujourd’hui. Peut-être que vous aussi, vous avez échoué dans un champ de votre vie. Mais non, vous n’aviez sans doute pas conscience de tout à l’époque et vous n’avez pas à porter ce poids toute votre vie.

Voici mes conseils pour vous pardonner à vous-même :

 

Reconnaissez vos erreurs

Remarquez ce que vous avez raté. Remarquez les mauvaises décisions que vous avez prises et là où vous vous êtes trompés. Pensez à ce que vous auriez pu faire différemment ou aux décisions plus sages que vous auriez pu prendre

Au lieu de rejeter la faute sur un autre ou de jouer à la victime, prenez la responsabilité des champs de votre vie où vous n’avez pas été au top.

 

Vivez vos émotions

Comment vous sentez-vous par rapport à vos erreurs ? Reconnaissez votre sentiment de culpabilité, de colère ou de honte. Identifiez vos sentiments pour mieux les appréhender.

Ressentez toute l’intensité de ces émotions pour pouvoir évoluer. Parlez-en à quelqu’un. Ecrivez à ce sujet. Ecrivez-vous une lettre à vous-même.

Devenez plus proche de vos émotions et soyez conscient de ce que vous ressentez par rapport à vos erreurs passées.

 

Soyez compatissant et empathique avec vous-même

Vous avez grandi et vous avez développé des défauts et des qualités qui viennent de votre éducation. Vous avez aussi hérité de certains comportements. Vous êtes humain, et vous pouvez aussi apprendre de vos erreurs. Laissez-vous un peu tranquille et soyez doux avec vous-même.

Non, vous ne saviez pas ce que vous faisiez, mais oui, vous pouvez faire mieux et devenir une meilleure personne grâce à ça.

 

Souvenez-vous que vous avez fait du mieux que vous pouviez

Si vous aviez su, vous auriez fait mieux que ça. Personne ne se dit que le but de sa vie est de blesser les gens et de gacher sa propre vie. Vous n’étiez pas conscient de tout ça à l’époque. Vous n’étiez pas mature, ou pas à la bonne place.

La vie ne vous demande pas d’être parfait. La vie veut seulement que vous alliez mieux et que vous soyez vous-même.

 

Souvenez-vous que vous n’êtes pas vos erreurs

Oui, vous avez fait des erreurs mais votre vie n’en est pas une. Oui, vous avez échoué, mais votre vie n’est pas un échec. Il est important de distinguer votre comportement et votre décision de votre être et de votre valeur.

Vous n’êtes pas une mauvaise personne. Que vous vous soyez trompé de chemin, c’est possible. Mais ça ne signifie pas que vous devez portez une étiquette qui vous sabote vous-même.

 

Séparez vos actions et vos décisions du passé de votre valeur actuelle

Vous n’êtes pas ce que vous avez fait dans le passé. Parfois, nous basons toute notre identité sur notre passé. Nous marchons dans la vie avec le fardeau et la honte de notre passé. Pourquoi ne pas plutôt porter nos erreurs comme des marques d’expérience ?

Aujourd’hui, vous n’êtes plus la personne qui a échoué dans le passé. Il se peut que vous ayez grandi et ayez appris de vos erreurs. Ce sont de nouvelles armes pour vous.

Soyez vous-même, dans le présent. Si vous voulez essayez quelque chose de différent ou faire autre chose de votre vie, commencez maintenant. Ne vous dites pas que vous auriez pu le faire, autrefois. La meilleure façon d’honorer le passé est d’être pleinement présent aujourd’hui.

 

Inventez une nouvelle histoire

Vous pouvez vous accrocher à votre vieille histoire et vous la repasser sans cesse.  Vous pouvez aussi vous en vouloir et continuer à vous sentir coupable de ce que vous avez fait pour le restant de vos jours.

Je pourrais rester dans la culpabilité face à mes enfants, puisque j’ai détruit la vie de couple de leurs parents. Je pourrais reprocher à mes propres parents d’avoir divorcé eux aussi, et de m’avoir transmis ça. Je pourrais encore et encore reprocher à mon ex ce qu’il a fait de mal.

Je peux aussi lâcher prise et raconter une autre histoire qui s’appellerait « Comment mon ancien couple m’a aidée à devenir une femme et une amoureuse meilleure ».

Votre façon de considérer le passé et bien plus importante que ce qui s’y est réellement passé. Si vous croyez à une histoire d’échec et de déception, c’est ce que vous continuerez  à vivre.

Si vous vous raconter une nouvelle histoire, celle dans laquelle vous vous êtes redécouvert, où vous avez appris des leçons, où vous avez traversé des défis, vous serez le héros de votre propre histoire.

Vous avez le pouvoir de créer la plus belle histoire possible à partir de votre passé. Vous pouvez écrire l’histoire triste d’une grosse erreur, ou vous pouvez raconter une histoire de croissance.

 

Cette histoire est votre passé. Plus votre histoire sera puissante et belle, plus vite et plus complètement vous serez capable d’avancer.

 

 

 

               

Vous voulez aller plus loin ? Je vous invite à recevoir gratuitement trois articles pour mieux comprendre votre partenaire et qu’il vous comprenne mieux !

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square