Please reload

Posts Récents

Pourquoi est-ce que votre partenaire ne veut pas venir avec vous en thérapie conjugale ?

November 7, 2016

Je m’appelle Margot et je suis praticienne en thérapie conjugale et familiale.

J’avais envie de vous donner encore d’autres trucs aujourd’hui pour vous aider à débloquer votre situation si vous ne savez plus où vous en êtes dans votre couple, et gagner en amour et en complicité à deux. C’est un peu ma thématique sur les dernières semaines (vous trouverez d’autres articles sur le blog et sur la page et le groupe Facebook).

Mon but est de vous donner un avant gout des sujets que vous pouvez toucher avec moi dans mes séances de thérapie conjugale, pour que vous sachiez si c’est ce dont ce que vous besoin en ce moment, et si ce que je dis raisonne avec vous ou non.

 

La plupart du temps, ce sont les femmes qui sont à l’initiative d’une prise de rendez-vous avec moi, et il est extrêmement compliqué pour leurs maris de faire la démarche de venir avec elles.

 

 

Si ce sujet vous touche, je vous invite tout d’abord à me demander 3 articles exclusifs pour une meilleure compréhension réciproque dans votre couple. J’ai eu énormément de nouvelles demandes ces jours-ci pour ces articles et beaucoup de retours positifs (merci à vous si vous faites partie du lot !!!), donc n’hésitez pas !

 

 

 

Pourquoi est-ce que votre conjoint refuse de venir me consulter avec vous ?

 

 

 

1. Ils ont peur que ce ne soit qu’une litanie de reproches contre eux.

Ils ont absolument conscience de ne pas toujours agir comme il le faudrait (ce qui est vrai), et ils pensent qu’on leur demandera à eux de changer sans prendre en compte tout ce qu’ils font déjà (ce qui est faux). Ils ne voient absolument pas ce que je peux apporter de plus par rapport à tout ce qu’ils font déjà pour leur couple, et ne sont pas prêts du tout à entendre la même litanie de reproche que celle qu’ils entendent déjà chez eux… Et je les comprends.
Ce qui se passe, c’est qu’il s’agit d’un problème de couple, et pas du tout un problème qui vient d’eux… Et que le travail qu’ils feront n’aura pas pour but de satisfaire leur femme, mais de les satisfaire eux aussi, à part égale. La plupart du temps, lorsqu’une femme n’est pas pleinement épanouie en couple, c’est que l’homme ne l’est pas réellement non plus…

 

2. Ils vont être confrontés à ce qu’ils n’aiment pas chez eux, à ce qui leur fait peur, à ce qu’ils font "mal".

Autant une femme a tendance à s’auto-flageller en révélant avec une relative facilité ses erreurs, autant c’est une démarche de mise à nu compliquée pour un homme. (Pour ce qui est de révéler nos peurs profondes, pas d’inquiétude, nous sommes à égalité.) Il y a souvent un écart très grand entre savoir que ce qu’on a fait n’était pas brillant, et le reconnaitre devant une inconnue (moi) et surtout devant celle qui partage notre vie. Admettre ça, c’est admettre la possibilité d’être un conjoint défaillant… et de perdre l’amour de sa partenaire et sa propre estime de soi.
Mon but est d’amener les gens à plus de vulnérabilité, c’est vrai, mais avant ça, de découvrir que de se montrer vulnérable conduit en général à un rapport plus vrai et à un amour plus profond entre conjoints.  

 

3. Ils ne savent pas quoi dire, tout simplement.

Déjà, pour un homme, la situation est toujours moins catastrophique qu’il le croit, tout simplement parce que la femme a de plus grandes antennes pour détecter ce qui se passe mal au niveau relationnel, et c’est donc la plupart du temps elle qui tire la sonnette d’alarme. Et ensuite, l’homme est souvent moins connecté à ses propres émotions et n’a donc pas grand-chose à en dire.

Alors, non, Mesdames, quand vous demandez à un homme ce qu’il ressent et qu’il n’a rien à vous répondre, ce n’est pas qu’il veut vous cacher quelque chose !

 

4. Ils ont l’impression d’être un gosse et que vous voulez l’emmener chez la Directrice de l’école.

Bon, ça rejoint mon point 1, mais ça vaut le coup d’insister. C’est comme ça qu’il le sent quand vous faites la première fois la proposition d’ « aller voir Margot ».

 

5. Pour toutes ces raisons, il a souvent besoin que vous y alliez la première.

C’est d’ailleurs un joli geste d’amour de votre part, puisque vous lui prouvez en faisant ça que vous reconnaissez être une partie du problème (ou peut-être tout simplement que vous êtes le problème), et que vous allez tenter de le régler sans le solliciter. Ca lui permet de prendre son temps, de réfléchir, de constater des premiers résultats positifs, ce qui fait largement descendre la pression. Parfois aussi, ce n’est que la femme que je vois. Et d’autres fois, le conjoint s’imagine qu’en son absence, nous passons notre temps à médire de lui et à élaborer des stratégies machiavéliques pour parvenir à le faire changer…

 

 

 

Je profite de cet article pour vous proposer une première discussion par MP Facebook ou par téléphone, afin que vous puissiez y voir plus clair dans votre situation, qu’on en sache un peu plus l’une sur l’autre, et pour décider si je suis ou non la bonne personne pour vous aider en ce moment.

 

A bientôt !

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square