Please reload

Posts Récents

Est-ce qu’on doit se forcer, pour avoir une belle vie de famille ?

April 22, 2016

Est-ce qu’il faut se forcer pour faire respecter les règles de votre maison ? Est-ce qu’il faut se forcer pour faire des projets plusieurs fois par an ensemble ? Est-ce qu’il faut se forcer pour que chacun puisse avoir sa juste part de liberté ?

 

La réponse est oui et non.

 

 

 

Bien souvent, la première fois qu’on veut atteindre un objectif en famille, il faut souvent faire bien plus d’efforts que ce qu’on s’était imaginé. La majorité des parents n’ont pas très envie de faire des efforts. La plupart des couples ne s’imaginent pas non plus à quel point il faudrait fournir de l’énergie, et ils mettent fin à leur relation parce qu’ils se disent ce n’est pas normal, ça ne devrait pas être comme ça, que leur relation n’est pas saine.

Mais comparez ça avec le fait de monter une entreprise.  Imagine-vous les gens qui contactent un portefeuille de fournisseurs, vont chercher des clients, investissent un temps dingue. Même si tout ça est devenu leur quotidien, pouvoir survivre et créer ce qu’ils veulent, il y a quand même un effort à fournir. Cela ne se fait pas tout seul. Ils font l’effort requis pour y arriver.

C’est la même chose pour vous quand vous affrontez un conflit au niveau conjugal ou familiale – et que vous le résolvez ! - pour la première fois. Est-ce qu’il faut faire tout le temps un tel effort ? Non ! Parce que si vous êtes tout le temps dans ce mode de gros effort, vous finissez par vous épuiser, et les relations deviennent effectivement malsaines. Il faut vous assurer qu’après, ce soit un rythme que vous puissiez garder pendant les jours, les semaines, les mois suivants. Donc oui, parfois il faut travailler pour atteindre l’harmonie que vous souhaitez chez vous.

 

Il y a d’autres fois où on en fait trop, où on ne se détend pas en famille. Il vous faut apprendre à reconnaître ces moments.

Il y a d’autres moments aussi, où c’est facile de s’arrêter et de se dire qu’on est satisfait des choses telles qu’elles sont.

A d’autres moments encore, on sent que quelque chose coince, et notre corps peut par exemple  nous montrer un petit peu de fatigue… On peut alors se dire, alors qu’on sait qu’on est en train de mettre en place quelque chose d’essentiel : J’arrête tout, je ne fais plus rien. Ralentissez, vous en avez besoin, mais continuez d’être présente pour votre famille et d’être concentrée sur le problème que vous rencontrez. Ne laissez pas tomber.

C’est une façon de continuer à faire chercher la parole ou l’action juste, mais de façon plus alignée avec vous-même, de façon plus saine.

 

Des fois il faut vraiment faire de gros efforts, bousculer les choses, d’autres fois on pose les choses et tout se met en place facilement. C’est cette danse là qu’on finit par atteindre en famille. Une fois qu’on s’est remis en question une première fois, l’équilibre est plus vite atteint pas la suite.

La première fois que j’ai eu de vrais conflits de couple avec mon amoureux, j’ai pris une vraie claque en essayant de trouver des moyens de sortir de l’impasse. Je ne savais pas désamorcer un conflit qui s’envenimait de jour en jour. Il a fallu que je me positionne et que je retrouve des moyens de communiquer.  C’est normal. Et plus ça, va, plus à chaque accroc entre nous, je fais une mise au point et je me recentre... et ça va.

Il y a une petite zone de confort qui est à dépasser à chaque fois.

 

Et vous, comment est-ce que vous agissez ? Est-ce que vous êtes du genre à faire des efforts sur vous en permanence ? Est-ce que vous êtes dans un rythme effort/repos alterné ? Vous faites un immense effort une fois pour toutes et vous vous dites que vous ne recommencerez pas ?

 

 

Le 5 mai, je vous invite à une nouvelle tente rouge dans mon cabinet à Troyes, c'est-à-dire que vous allez pouvoir venir vous livrer et écouter d’autres femmes se livrer, ensemble. Ça commence à 19h30, pour un peu plus de deux heures. Je vais prendre le temps de vous donner du temps pour vous, et juste pour vous. Est-ce que des personnes peuvent comprendre mon histoire ? La partager ? Une réelle compréhension et solidarité entre femmes est-elle possible ? Peu importe votre âge ou là où en est votre vie de famille, vous êtes la bienvenue. Il est temps de bénéficier d’un moment unique comme celui-ci. J’ai hâte de vous recevoir ! J’adore vous offrir de temps en temps ce temps-là, parce que ça me permet de connecter avec vous.

 

 

Et si votre vie de couple devenait plus épanouie et complice ?

Recevez le fichier « 10 façons de montrer à votre partenaire que vous l’aimez » !

 

 

 

Margot Robert-Winterhalter aide les familles à parvenir à l’harmonie à travers leurs remises en question, afin que chacun trouve sa juste place. Mère de trois enfants dont deux nés à domicile, séparée de son premier conjoint et à présent mariée et amoureuse, elle a traversé plusieurs des épreuves que peut rencontrer une femme qui construit une famille. Elle s’est alors penchée sur les solutions qu’elle pouvait trouver pour elle, et l’aide qu’elle pourrait apporter aux autres pour vivre la vie familiale la plus épanouissante possible.

Amoureuse et mère comblée, attentive à son corps comme à son état d’esprit, elle contribue à créer un nouveau modèle familial en incitant les femmes au libre choix et au sens de leurs responsabilités. Ses mots d’ordre sont la liberté, l’action et le plaisir de chaque instant.

Margot est praticienne en thérapie familiale et conjugale et accompagnante en périnatalité.

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square