Please reload

Posts Récents

Vous voulez mettre fin à votre relation ? Avant toute chose, essayez ces trois points essentiels.

March 3, 2016

Vous êtes peut-être super déçu(e) de votre relation. La folie du début a disparu. La joie aussi. Le stress est au rendez-vous, et la douleur peut-être profonde. Vous en avez marre, et vous avez l’impression que les choses ne changeront jamais. Vous avez atteint le point où vous vous dites : Les choses ne peuvent pas continuer comme ça.

 

Vous vous demandez : Je romps ? C’est la solution ? Est-ce que c’est la fin d’un amour qui paraissait si beau ?

 

 Ma réponse ? Ne décidez pas tout de suite.

 

C’est ironique, mais les moments où vous vous sentez le moins sûr de vous, où la douleur est intense, où vous êtes plein(e) de tristesse, ne sont pas des moments propices pour prendre une décision majeure.

 

 

 

Au lieu de contempler votre douleur, je vous propose trois actions (ou non-actions) essentielles en tant que praticienne en thérapie de couple :

 

1. Ralentissez, et ne laissez pas votre réaction à chaud tout gâcher.

 

Quand vous ressentez le besoin intense de réagir lorsque vous souffrez, et pourtant il est important de ne rien faire et de se calmer un instant. Si vous laissez aller, que vous ralentissez, vos besoins et vos désirs auront le temps de prendre racine, et vous serez mieux capable de les reconnaitre et de les comprendre.

Par exemple, il nous arrive de penser qu’on souhaite quitter une personne, quand ce qu’on souhaite réellement est d’éviter la peine liée à un problème dans la relation. Si nous pouvons nous réconforter et respirer profondément assez longtemps pour retrouver notre calme, vous pourrez commencer à voir qu’il y a peut-être quelque chose à sauver des ruines qu’on vient de créer.

Parfois, nous savons que nous voulons plus que tout ne plus connaitre le sentiment d’être bloqué ou limité. A partir de là, il est évidemment facile d’attribuer notre tristesse à notre relation, alors qu’il s’agit plus de nous seul(e)s. Prendre le temps de gagner en clarté, s’éloigner des émotions volatiles aide à comprendre ce qui rend malheureux.

 

2. Demandez un avis professionnel.

 

Ne recherchez pas de conseils, vraiment, auprès de votre famille ou de vos amis. Souvent, le gens qui vous aiment le plus ne verront que votre version des choses, ce qui vous fera vous sentir bien, dans votre bon droit, mais ça ne vous éclairera pas sur votre vie actuelle, ni sur ce que vous devriez faire.

Trouvez une personne qui vous inspire –un thérapeute, un coach, un médiateur, un « sage » de votre entourage. Parlez-lui de votre dilemme et de la décision que vous n’arrivez pas à prendre. Si votre partenaire veut venir avec vous à une séance de thérapie de couple, je vous invite à choisir un praticien en qui vous avez confiance tous les deux. Parfois, la plus impossible des relations se transforme en quelque chose de magnifique, si on vous donne le soutien et le point de vue dont vous avez besoin.

En particulier si vous êtes mariés, ou si vous et votre partenaire êtes vraiment investis dans votre histoire, demandez l’avis d’un conseiller financer ou d’un médiateur juridique, ou d’un autre œil extérieur qui pourra vous informer des conséquences légales et financières de vos options : séparation, divorce, ou éloignement temporaire.

Il peut arriver qu’on apprenne plus d’une personne de confiance qui ne nous donnera aucun avis mais qui vous accordera son écoute et reformulera ce que vous dites. Ce que nous pouvons entendre alors peut nous surprendre, comme si ces pensées ou ces mots étaient complètement nouveaux. Pour la première fois depuis longtemps, nous pouvons sentir notre vulnérabilité percer derrière notre armure bien cicatrisée. C’est en découvrant qui on est vraiment, où on est, qu’on sait mieux où aller.

 

3. Concentrez-vous sur ce que vous voulez plutôt que d’éviter la douleur ou plutôt que d’être gentil.

 

Si vous décidez que rompre est a bonne décision, reconnaissez qu’il vous faudra passer par une période de crise. Vous devrez en fin de compte être courageux(se) et affronter une rupture. C’est souvent un affrontement, et ça n’a rien de confortable.

N’ayez pas recours aux lettres, SMS (ou, pire, les médias sociaux) pour apprendre à votre partenaire la nouvelle. N’ayez pas non plus recours à une autre personne.

Même si la discussion est gênante et désagréable, vous ressentirez du respect pour vous-même une fois que vous aurez dit ce que vous avez à dire, parce que vous aurez eu le courage et le respect de tout parler face à face. En parlant, reconnaissez les points positifs de votre relation, même si vous dites que le courant ne passe plus entre vous. Prenez le temps d’être vraiment très clair(e). Ne donnez pas à vos partenaires de faux espoirs avec des phrases comme « pour le moment, je pense… », ou « peut-être que ça évoluera avec le temps… ».

Par après, donnez-vous le temps d’être triste, mais ne vous retournez pas. Ne vous tourmentez pas l’un et l’autre avec des adieux qui n’en finissent pas ou des messages contradictoires. N’appelez pas, n’écrivez pas, et ne jouez pas avec votre ex sur les médias sociaux. Ne faites surtout par le tour du quartier de votre ex pour essayer de savoir s’il/elle a « quelqu’un d’autre ». Ce type de comportement nourrit le drame, et ne sert à rien d’autre qu’à rendre tout le monde encore plus malheureux, quoique vous découvriez. S’il/elle est avec quelqu’un, vous vous sentirez très mal. S’il/elle n’a personne, vous vous sentirez coupable.

Laissez le passé être le passé et commencez à reconstruire votre vie autour de nouvelles personnes, de nouveaux endroits, de nouvelles activités. Donnez-vous la chance de vous sentir à nouveau vous-même, en tant que célibataire. Que vous choisissiez cette rupture doit vous rendre les choses plus faciles, par plus dures.

 

 

Si vous vous sentez vous-même dans le même type de schéma, vous pouvez également prendre contact avec moi pour voir plus clair dans votre problème et éventuellement prendre un rendez-vous à la suite de notre conversation. 

 

 

 

 

Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square